Search

Connais tu ?? .... la SCMX ??

Avec la saison de motocross qui tire à sa fin et la neige qui est a nos portes, certain de nos athlète vont commencer leurs saisons de snocross. Avec cette idée en tête j'ai crue bon, vous présentez un blog sur la série de snowcross Québécoise SCMX. Plusieurs des photographes de MX Photo Mafia sont des adeptes de ce sport et brave des température glacial pour le photographier.

Je veux prendre le temps de dire merci a Jean Nicolas Perron pour le texte qui suit.


Un peu d’histoire

Le championnat provincial de snocross SCMX est née vers la fin des années 80 avec l’organisation de la C.C.M.Q. C’est à vrai dire le moment ou au Québec, une première organisation gérait les courses de motoneige. De fils en aiguille la discipline évolue, passant de type rallye avec de longues boucles de plusieurs kilomètres, puis ensuite de courtes boucles.

Crédit photo - Eric Martin


Une transition qui a mené, en 1998, à ce qu’on connaît du snocross et la fondation de l’organisation SCM par Marcel Fontaine. La même année le snocross faisait son entrée aux X-Games. En 2008 M. Fontaine passe le relais à un coureur de la première heure, Gérald Asselin. Il tiendra les rênes de l’organisation renommée SCMX pendant 10 ans

En 2019, c’est Mathieu Buteau, également ancien athlète de snocross, et l’un des premiers athlètes de snowbike (snowhawk) en Amérique du Nord qui acquiert l’organisation SCMX. Buteau à également occupé les postes de mécanicien, entraîneur et animateur en motocross et snocross notamment au Grand Prix Ski-Doo de Valcourt.

Credit photo - Sylvain Tousignant - Scoob Photographie


Qu'est-ce que le snocross ?

La discipline du snocross est l’équivalent hivernal du motocross à quelques différences près. Les courses se déroulent sur un circuit de sauts et de bosses entièrement fait de neige et conçu sur un terrain plat ou accidenté (station de ski) et non sur une base de piste de motocross.

Crédit photo - Louise Bérubé


Une quinzaine de catégories différentes permettent aux athlètes de divers calibres et âge de participer aux courses.

La particularité du snocross est sans doute la motoneige utilisée. Chaque manufacturier, à l'exception de Yamaha, fabrique année après année un modèle de motoneige spécifique au snocross. Ski-Doo 600 RS, Arctic Cat 6000 R-SX, Polaris 600R.

Ces motoneiges ne sont généralement disponibles que via le département de courses de chaque manufacturier et dans une quantité limitée. Inutile de vous préciser que le marché de l’usagé est en forte demande pour ces motoneiges! Au Québec, 83% des athlètes étaient sur Ski-Doo en 2020.


Crédit photo - Louise Bérubé


Néanmoins, les débutants désirant s’initier au snocross lors d’un weekend, peuvent le faire avec une motoneige crossover ou de sentier dans la catégorie Débutants (3 courses et moins) ou Dames. Tout comme les catégories professionnelles et pour les jeunes, les équipements de sécurité tels qu’une veste de sécurité de type Tekvest, un interrupteur de sécurité fonctionnel (killswitch) ainsi qu’un casque à 50% orangé sont obligatoires pour participer à une course.

Crédit photo - Eric Martin


Les Québécois à l’international

Le championnat SCMX est considéré comme une véritable pépinière de talent dans le monde du snocross. Dans les 20 dernières années, bon nombre d’athlètes ont excellé au championnat américain ISOC, considéré comme le Championnat du monde.

Les Dave Asselin, Jennifer Paré, Tim Tremblay, Megan Brodeur Maxime Taillefer, Jordan Lebel, Emeric Legendre, Dany Poirier ont fait les éloges des animateurs du prestigieux circuit et cumulé les podiums dans plusieurs catégories au fil des ans.

Brodeur, Tremblay et Paré ont notamment tous mérité le titre de champion chez les pros du côté féminin et masculin.

Crédit photo - Eric Martin


La relève en snocross

Depuis que le manufacturier Ski-Doo avait cessé la production de Mini-Z 120cc, la mise en valeur et le recrutement de la relève avait pris un peu de retard particulièrement au Québec. Heureusement, la récente sortie des Arctic cat ZR 200 et Yamaha SnoScoot 200 ont eu un effet de bombe en snocross avec une augmentation de près de 30% des athlètes de la relèvechez les moins de 12 ans ces deux dernières années.

Idem pour les classes juniors dont le nombre de participants a pratiquement doublé l’an dernier. Selon la catégorie d’âge (10-13, 14-15) les motoneiges sont munies d’un limiteur de vitesse et/ou d’un limiteur d’accélération. Également, afin de réduire les coûts cette catégorie ne permet pas l’utilisation d’une motoneige neuve.


Crédit photo - Eric Martin


Une journée de course type

Cette saison, en 2021, l’organisation SCMX présente 7 évènements dans autant de régions administratives du Québec.

Chaque évènement en snocross a ses propres particularités quant à la configuration de la piste ou le nombre de secondes au tour qui varie entre 30 et 45 secondes selon le lieu. À la différence du motocross, les spectateurs dans les gradins ont une vue d’ensemble du tracé de la piste.


Crédit photo - Louise Bérubé


Selon que le programme de courses se déroule en journée ou en soirée, les heures diffèrent mais le canevas de présentation des courses reste le même. Ainsi, la journée commence avec les qualifications des plus jeunes et se poursuit de façon consécutive avec les 13 autres catégories présentées pour finir avec les pros. Dans la majorité des catégories à l'exception des juniors et des vétérans, les athlètes participent à 2 rondes de qualifications (ex: Pro 1 et Pro 2)


Crédit photo - Louise Bérubé


Contrairement au motocross, ces rondes ne sont pas cumulées mais bien distinctes.Le schéma est idem lors des finales qui se déroulent dans le même ordre que les qualifications et où chaque catégorie est présentée 2 fois sur la piste (ex: finale Sport 1 et finale Sport 2).

Néanmoins, un athlète peut être inscrit seulement dans une seule ronde de sa catégorie ( Sport 1) parce qu’il participe à d’autres catégories ou simplement pour prendre de l'expérience sans toutefois participer au championnat.

En fin de saison, les points au championnat sont toutefois cumulés pour les deux rondes (Ex: Pro 1 et Pro 2) pour faire un vainqueur de la saison.


Merci de nous avoir lu, on se revoit sur une piste bientôt


Rick

468 views0 comments